Mes enfants sont à l’école … j’ai du temps pour mon café … Bio en ville jardin potager miel de bitume … Heureusement qu’il y a les musées pour se calmer … Faut pas rajouter des problèmes  …

Femme en kimono, femme de tuyaux. Dans la performance Evidence, Geneviève Favre Petroff fait de petits mouvements en chantant. Son costume se colore peu à peu de «broderies» réalisées par la circulation spiralée de fluides. Comme si, le réseau sanguin se transformait en motifs décoratifs vivifiant le monochrome blanc du kimono. A la fois incongrue et élégante, Evidence offre un moment de magie.

            

Véronique Mauron (commissaire d’exposition, Lausanne), 2013

Je chante mes textes courts, sortes de haïkus en français, sur une musique jouée au koto de Sawai Hikaru. Je me déplace lentement sur la scène, tout en présentant un à un les dessins aux spectateurs. Tout en dansant, je fais circuler de l’encre noire dans de fins tuyaux en silicone cousus sur mon kimono blanc. L’encre révèle progressivement des motifs figuratifs sur les manches, le devant et le dos de celui-ci. 

 

Inspirée par la danse traditionnelle japonaise et le kabuki, je propose une réflexion sur les antagonismes et les complémentarités (vide-plein, homme-femme, ville-campagne, etc.). A la recherche du zen, j’évoque ma vie nouvelle à Paris, et témoigne des lieux qui m’attirent en ce début d’automne. Je parle de la ville, de ses parcs, de ses jardins, de ses ruches, de ses musées et de ses initiatives écologiques.  

​

While dancing to my choreography, I inject black and red ink through very thin, transparent tubes of silicone that are sewn onto the large white kimono I wear.  The flowing ink reveals drawings that appear as if by magic on the different parts of my kimono. While presenting the images one by one to the public, I dance and slowly move with all the traditional calm of the Empire of the Rising Sun. The figurative motifs revealed respond to my songs and my haiku recited in French to a piece for koto by the Japanese composer Sawai Hikaru. 

​

This performance with Zen inspirations is the fruit of introspection and a work of self-irony. I invoke my new life in Paris, my plans and activities in this beautiful and multicultural city. I refer to the places I like, which attract me or calm me in this early autumn. I chose the traditional Japanese costume as a visual support to the story I tell. 

​

​

​

Texts, Costume & Performance : Geneviève Favre Petroff

Music : Illusion by Sawai Hikaru

Sewing : Ma Belle Demoiselle

Advice Choreography : Juju Alishina 

Video Capture : Vania Jaikin Miyazaki

​

Perform Now!#3, Gaswerk, Winterthur (Oct. 2013)

Vallée de la Jeunesse, Ferme Asile, Sion (Dec. 2013)